Koson Ohara

Il est né en 1877 à Kanazawa, dans la préfecture d'Ishikawa sous le nom Ohara Matao. Il étudia la peinture et le dessin avec Suzuki Koson dont il adopta le nom ensuite.

Il commença par des illustrations de la guerre russo-japonaise en 1904-1905. C'était l'époque où l'art des estampes traditionnelles (Ukiyo-e) n'était plus en vogue, remplacées par la photographie. Beaucoup d'artistes de ces années eurent beaucoup de succès avec ces estampes de guerre. Koson était alors enseignant à l'École des Beaux-Arts de Tokyo où un collègue américain, Ernest Fenellosa (1853-1908) le persuada de revenir à l'estampe dans le style traditionnel. Ses premières estampes de fleurs et d'oiseaux ont été publiées par Daikokuya (Matsuki Heikichi), Kokkeido (Akiyama Buemon) et Nishinomiya Yosaku.

À partir de 1912, il se consacra à la peinture sous le nom "Shoson" et ne revint à l'estampe qu'en 1926 avec l'éditeur Watanabe Shosaburo, l'initiateur du mouvement Shin Hanga (ou renouveau pictural). La plupart de ces estampes étaient exportées vers le marché américain.

Les estampes de Koson sont proches des aquarelles et réalisées avec le plus grand soin, avec un grand souci du détail, notamment sur les plumages.

Ohara Koson utilisa différent sceaux et signatures au cours de sa carrière et il est très difficile de dater précisément ses œuvres. Les estampes réalisées après le grand tremblement de terre du Kanto en 1923 ont généralement des couleurs plus vives que ses œuvres de jeunesse. Certaines ont été imprimées avec des variations de couleurs différentes.

Il y a 31 produits.

Affichage 1-24 de 31 article(s)